Petit historique

L’évaluation de la durabilité d’un système de culture (SdC) est complexe. En grandes cultures, l’outil MASC est mis en œuvre à l’aide du logiciel d’aide à la décision qualitatif DEXi qui permet de décomposer tout problème décisionnel complexe en sous-problèmes plus faciles à résoudreMASC a fait ses preuves mais son utilisation reste à optimiser (temps de calculs important). En parallèle, des outils plus faciles d’utilisation et destinés à la recherche, sont développés dans différentes filières : les DEXiPM. Ces outils permettent de concevoir [1] des SdC innovants et durables. Ils existent en grandes cultures, en vigne, en légumes et pour la pomme (DEXiPM_Pomefruit®). Mais en arboriculture, les professionnels souhaitaient bénéficier de ce type d’outil, adapté au terrain, pour pouvoir évaluer les performances de leurs SdC déjà en place ou pour lesquels des changements sont à envisagés..

C'est en réponse à cette demande que l’outil DEXiFruits a été développé. Il dérive de l’outil DEXiPM_Pomefruit® développé pour la pomme et la poire.

DEXiFruits: un arbre hiérarchique de décision

DEXiFruits est un outil qui permet d'évaluer la durabilité des vergers.

Il se présente sous la forme d’un arbre hiérarchique de décision (Figure 1). Cette structure permet de décomposer la durabilité selon ses 3 piliers (approche complexe) puis en indicateurs (critères agrégés) et enfin en données facilement récupérables sur le terrain (critères d’entrée).

arbre schéma.png

Figure 1: Structure schématique de l'arbre DEXiFruits

DEXiFruits possède 81 critères agrégés et 57 critères d’entrée.

Les critères d'entrée

Les critères d’entrée correspondent soit à la description du contexte du verger évalué (23 critères), soit à des relevés permettant de qualifier certaines pratiques agronomiques et certains résultats du système (34 critères).

Chaque critère est défini par des classes qualitatives, du type « faible, moyen, élevé ».

Cependant certains critères sont quantitatifs (ex : le rendement). Pour DEXiFruits, les classes de ces critères quantitatifs sont définies à l’aide de valeurs-seuils (Figure 2). Ces valeurs-seuils sont paramétrées (ou à paramétrer) pour chaque espèce.

critère entrée.png

Figure 2 : Exemple de correspondance entre les classes (qualitatives) et les seuils (quantitatifs) pour un critère d'entrée

Les critères agrégés

Les critères agrégés, situés en amont des critères d’entrée, associent pas à pas l’information comprise dans les critères de niveaux inférieurs dont ils dépendent selon une pondération reflétant leur importance. Les agrégations sont effectuées pour chaque critère grâce à des « fonctions d’utilité » qui se matérialisent par des tableaux renseignés à dires d’experts selon un raisonnement qualitatif du type « si-alors » tel que:

 

SI « critère 1 est très faible » ET SI « critère 2 est faible à moyen »

ALORS « critère agrégé est très faible »

 

Dans les outils type DEXiPM et contrairement à MASC, chaque critère (agrégé ou d’entrée) peut être réutilisé plusieurs fois dans l’arbre. On dit qu’ils sont « liés ». Dans DEXiFruits, on observe 254 liaisons de critères.

Le système référent

Dans le cas où DEXiFruits est paramétré pour une espèce, un système référent (ou système type) est créé (Figure 3). Un système référent est un système fictif représentatif de la moyenne nationale des systèmes de culture pour une espèce donnée.

systeme referent.png

Figure 3: Illustration de la notion de système référent

Il est utilisé pour comparer ses performances avec celles du système étudié. Il permet également de compléter un critère d’entrée manquant lors de l’évaluation du système de culture, de décontextualiser l’évaluation (utilisation du contexte du système référent pour plusieurs systèmes et ne comparer que leurs pratiques). Il peut également être une base de discussion.

Des sorties sous forme de graphiques synthétiques

Grâce à l'utilisation de l'interface IZIEval, les résultats de l'évaluation avec l'outil DEXiFruits sont représentés sous forme de:

- graphiques synthétiques complètement ajustables suivant votre objectif d'évaluation

- tableau de bord qui permet de faire un diagnostic global du système de production et d'identifier ses forces et ses faiblesses.

Les graphiques

Ils permettent de représenter n'importe quel critère (d'entrée ou agrégé) et d'évaluer un ou plusieurs vergers en même temps:

graphiques.png

Figure 4: Types de représentation graphique générés par l'interface IZIEval en fonction du nombre de critères sélectionnés

→ Apprenez à générer des graphiques !

Le tableau de bord

Ce deuxième type de représentation des résultats permet de visualiser tout ou une partie de l'arbre. Chaque critère est caractérisé par une couleur correspondant à son évaluation en termes de durabilité (vert = bon, rouge = faible). Ce tableau de bord permet d'évaluer finement le verger et dfaire un autodiagnostic  ses points forts et ses points faibles.

Cette représentation (Figure 5) permet également d'identifier les leviers (pratiques culturale ou éléments contexte) prépondérants sur la performance des vergers. C'est également un bon support de discussions pour des travaux de groupe autour de la durabilité des vergers.

système1.png

Figure 5: Extrait du tableau de bord d'un système de production

→ Apprenez à générer des tableaux de bord !


Vous avez à présent toutes les notions de base pour pouvoir utiliser DEXiFruits. Nous vous invitons à apprendre à le manipuler:

Apprendre à manipuler DEXiFruits

Vous aurez la possibilité de télécharger l'outil DEXiFruits sur cet espace de formation, mais si vous avez déjà eu une formation à l'outil, vous pouvez directement télécharger l'un des packages disponibles dans l'espace:

Télécharger DEXiFruits et ses documents d'accompagnement


[1] Messéan et al, 2010, Outils d’évaluation et d’aide à la conception de stratégies innovantes de protection des grandes cultures, Innovations Agronomiques, 8, 69-81

Tags:
Créé par avelu le 2016/01/26 18:15
  
© INRA Copyright 2010 - Directeur de publication : Jacques-Eric Bergez
XWiki Enterprise 6.4.6 - Mentions Légales